Les champs de la mort

Les fermes industrielles en Europe sont intimement liées aux forêts d’Amérique du Sud par un lien secret, une chaîne de destructions qui va des immenses plantations de soja à nos élevages européens de cochons et de poulets, anéantissant la vie sauvage et aggravant la crise climatique.

Des milliers de personnes sont expulsées de leurs terres pour laisser place aux plantations de soja. Les peuples indigènes sont chassés et leurs forêts rasées.

Ce film dérangeant dévoile les conséquences de la culture du soja en Amérique du Sud. La petite agriculture qui protège l’environnement et bénéficie à la population doit céder la place à l’agrobusiness des pesticides qui empoisonnent les communautés rurales, l’eau et la nature.

Nous avions ici de l’eau, des ruisseaux, des cultures et de grands arbres. Maintenant tout est détruit. Je pense que, nous, le peuple des Kaiowa, nous allons mourir, que notre race va s’éteindre ici. 

Detulio de Oliveira, chef du peuple Kaiowa Guarani, Brésil